Midgard
Rejoignez l'aventure!


Entre, guerre, complots et magies, quel camps choisirez vous et surtout, quel armes brandirez vous?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'acte fait foi (Brave tout d'abord)

Aller en bas 
AuteurMessage
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Jeu 27 Mai - 13:25

Quelques gouttes perlaient sur le front de Perseverance. La chaleur, combiné au soleil de midi et a sa longue marche l'avait épuisé. Elle avait du mal a l'admettre, mais elle s'était perdu, et regrettait déjà le couvert des arbres de la forêt. Cela dit, elle n'aurait jamais retrouver son chemin en errant parmi les sylves. Au moins, elle se savait dans les alentour d'Erusalem, c'était déjà ça de pris.

La petite bourgade était animé, malgré le soleil brulant, et si son ventre grondant ne la poussait pas a s'activé également, elle se serait certainement laissé envouté par une agréable sieste aux bords des arbres.
Un grand sac, attaché par une sangle vrillait son épaule. Malgré l'habitude, cela commençait a peser lourd. Elle s'arrêta tirant vers elle son cheval dont les rennes étaient dans sa main. Elle lui parla doucement, caressant son chanfrein, avant de déposé son paquetage sur son dos. Il n'apprécia guerre, mais elle ne lui demandais pas son avis.

Elle sorti alors d'une des sacoches de sa selle une carte. Celle ci était manifestement vieille et usée; et elle avait beau chercher; elle ne trouvait pas le village dessus. Perseverance se maudissait de sa vénalité, acheté une carte actualisé aurait été un bien meilleur investissement que de garder ses Zens dans sa poche.
Elle abandonna finalement l'idée de repartir de suite. Elle trouverait a se reposé avant, une bonne nuit, et de l'eau fraiche lui remettrait surement les idées en place. Encore fallait il trouvé un endroit convenable pour se faire...

Perseverance déambulait dans les rues, son cheval a sa suite, ne sachant pas trop quoi chercher. Les clameurs et les flux de population la conduire bientôt sur la place du marché. De nombreuse odeur agréable envahir son nez, mais la simple évocation de la viande fumante la ramena a la réalité. Son ventre était désespérément vide, et lui faisait savoir.


"Approchez, approchez! Sentez moi ça! Ces fruits sont de la meilleurs qualité que vous pourrez trouvé par ici! D'Erusalem à Méhina! Il n'y en pas de plus bon! 2 Luces l'agrume, 5 les trois!"

La jeune femme fronça les sourcils, et sortie sa bourse, observant les pièces rutilante, frappé de l'effigie d'un dragon. Elle aurait du mal a faire passé cela pour de la monnaie locale, et dans ce petit village, nul doute qu'elle ne trouverait pas quelqu'un qui lui échangerait. Elle soupira. Profitant d'une distraction du marchand, elle s'approcha l'air non-chalant de l'étal, et subtilisa une orange.

La jeune femme l'avait a peine fourré dans son sac, qu'une main s'était posé sur son bras. Surprise, elle se retourna vivement, le cheval redressa alors violemment la tête, et lui arracha les rennes des doigts, avant de s'éloigner de quelques pas.

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Jeu 27 Mai - 18:56

C'était un après midi très chaud, Dieudonné était de patrouille dans un petit village avec une trentaine de ses hommes. Il en avait congédier la moitié, afin qu'il se repose dans la ville et qu'il puisse reprendre leur devoir avec efficacité. Brave était perspicace, il voulait toucher la perfection, pour que son dieu soit fier de lui.
Comme le temps était presque aride, il avait retiré son bouclier et son armure, mais avait gardé sa tenu officielle, il patrouillait ainsi sur la place principale de la ville à cheval. Le fameux étendard de Jesusal flottait paisiblement au-dessus de sa tête, il en était fier. Alors qu'il suivait des yeux une belle cavalière, il remarqua quelques choses d'anormale. Il descendit de son cheval, et fit signe à ses soldats de surveiller les sorties. Il se dirigea vers la femme.

Brave avait tout vu, ses yeux d'aigle lui avait permis d'observer la scène depuis sa genèse. Cette femme n'avait en rien l'air d'une voleuse, ou encore moins d'une femme ruinée qui volait pour manger. Il se demanda pendant quelques instants ce qui avait pu la pousser à voler, mais sa foi lui disait de ne pas réfléchir. Elle avait volé, elle avait pêché, elle serait punie.
Pour éviter qu'elle ne s'enfuit, il la prit par la bras, sa main forte serrait fort, il s'en rendit compte et desserra son étreinte.
"Savez-vous que le vol est puni d'une peine d'enfermement avec remboursement du bien volé ?"

Le chevalier avait pris l'air d'un intellectuel qui parlait en étendant sa science, mais vite, il comprit que cette femme ne se laisserait pas faire... Il posa sa main sur le manche de son épée, au moindre geste suspect, il dégainerait son épée et ferait boucler le secteur. Alors, aucune fuite ne serait possible pour la femme. Mais, sa curiosité le poussa à être plus amical, pour en savoir plus.

"Dame, pourquoi avoir succomber à la tentation du mal ? Je suis sûr que vous n'en avez pas besoin."

Il tendit sa main d'une façon très chaleureuse, invitant la voleuse, à rendre ce qu'elle avait subtilisé.

******************************

Veni, vidi, vici


Dernière édition par Brave Dieudonné le Lun 31 Mai - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Ven 28 Mai - 12:44

La main dans le sac... ou presque, c'était le cas de le dire. Elle serra les dents un instant, se maudissant de ne pas avoir été plus prudente.
La poigne était serrer sur son bras, presque douloureuse, et l'homme dut s'en apercevoir puisqu'il relâcha sa prise. Elle se dégagea alors d'un mouvement vif, sans pour autant tenter de fuir. Dans ces ruelles, c'était inutile.
Elle s'éloigna légèrement, simplement pour rattraper les rennes de son cheval. Elle ne comptait pas se le faire voler, ni lui, ni son précieux paquetage.

L'attraper lui donna l'occasion de voir les gardes qui s'étaient poster aux entrées du marché. Ça ne servait a rien de courir. Elle espérait que ces hommes ne soit pas de ceux, prompte a vous coupez une main, ou a vous brulez vive pour avoir la langue trop acérer.
La sentence fut vite prononcé, cachot plus remboursement, pour une simple orange... Sa faim lui aurait couter chère.

Le guerrier avait dut percevoir que la jeune femme n'était pas du genre a se laissé impressionner, ou bien se laissé faire sans rien dire, et adopta rapidement une attitude plus menaçante, main sur la garde de son épée. Elle l'observa longuement avant de lui répondre. Il était grand, et elle était obligé de relevé la tête pour observer son visage, le soleil l'éblouissait alors.
Elle n'eut pas le temps de répondre que le garde s'adressa de nouveau a elle. Une voix plus douce, mais tout aussi ferme. Une chose était sur, il devait en imposer auprès des siens.

Il lui tendait la main, et elle savait très bien que ce n'était pas pour la serrer, elle soupira, plongea sa main dans sa besace et en ressortie l'orange avant de lui la lancer. Il l'attraperait avec facilité.


"J'avait l'intention de la payer, et d'aucun vous dirait que c'est l'intention qui compte, a moins que nous soyons dans une de ces contrées ou seul l'acte fait foi, au quel cas je vous doit des explications."

La tentation du mal... un léger sourire se dessina sur ses lèvres en y repensant. C'était un chevalier, a n'en pas douté, ou alors, un garde fanatique, au choix.

"Je voyage depuis trois jours, et je ne connait même pas le nom de ce lieu, j'ai eut beau chercher, il ne semble pas indiquer sur ma carte, alors je comptait me reposer, et reprendre des forces pour repartir. Cela dit, malgré les apparences, je ne peut payer ce brave homme..."

L'intéresser sembla d'un seul coup prendre conscience des choses, et observa la voleuse avec véhémence. Cependant, contre toute attente, il n'hurla pas pour qu'on lui rende justice, ou pour qu'on enferme la demoiselle. La seul présence du garde semblait l'en tenir au respect, et il se contenta de maugréer en demi silence.

"Non pas que les moyens me soient manquant, il se trouve juste que ma monnaie risque de ne pas combler leur attente..."

Elle tendit sa bourse au chevalier, il n'avait cas vérifié par lui même, l'honnêteté était certainement la meilleur carte a jouer; restait a prier qu'il n'ai pas les Fanéliens en horreur...

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Ven 28 Mai - 20:03

L'homme avait écouté attentivement et astucieusement le discourt de la jeune femme, en effet, il avait servi son roi dans de nombreuses enquêtes et reconnaissait les menteurs rapidement. Le mensonge de la femme était gros comme le monde, et Brave en sourit. Il aimait voir comment les gens essayaient de se tirer de leurs mauvais pas, et c'était souvent par tous les moyens.

Il examina la femme de haut en bas, bien habillée, armée, équipée et avec son fidèle destrier. Une cavalière ? Une émissaire ? Certainement pas, elle s'était perdue, certe la chose était possible car ce petit village n'était jamais indiqué sur les cartes. En effet, sa proximité avec Mehina ne permettait pas aux cartes de représenter la ville ; seul certains plans très pointilleux l'indiquait.

Il sourit de nouveau. Puis commença le contre interrogatoire.

"Vous m'avez l'air bien inquiète, est-ce la chaleur qui vous fait suer ainsi ?"

Il connaissait la manoeuvre habituelle, détourner le sujet, pour mieux y retourner, et sans laisser le temps pour une réponse, il enchaîna :

"Vous dites que vous comptiez payer n'est-ce pas ? Alors veuillez bien m'expliquer pourquoi vous venez de me dire que vous vous savez dans l'incapacité de payer ? Avec quoi comptiez-vous payer ?"

Il se rendit alors compte, qu'il continuait de tendre son bras, alors que la voleuse venait d'y placer l'objet de son accusation, il baissa le bras, puis la jeta avec inertie à la victime du vol. Le marchant fit un gros sourire.

"Maintenant, il faut payer ! Je comprend votre situation, mais une somme de 50 Luces est exigée si vous ne désirez pas passer un mois dans nos geôles. Étant donné votre incapacité à payer, je vais devoir consulter un spécialiste qui sera convertir votre monnaie, et ça vous coûtera assez cher."

Il s'arrêta, et reprit se disant que cette opération ne l'arrangeait pas du tout :

"Toutefois, faire comme cela serait une grave perte de temps, si vous possédez quelques choses qui pourrait payer votre préjudice, alors donnez le moi. Vous nous éviterez à tous les deux de longues et fastidieuses entreprises."

Il sourit très amicalement, et regarda le cheval avec insistance, une belle bête qui valait largement les 50 Luces...

******************************

Veni, vidi, vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Sam 29 Mai - 11:25

[J'ai pensé un moment a une tentative de soudoiement... Mais au vu de ton caractère, ça ne ferait qu'ajouté a mes ennuis x) ]

Elle n'appréciait pas le regard que cet homme coulait sur elle. Il la voyait déjà dans leur prison, ou bien en possession de ses affaires, et ce sourire lui semblait malsain. Dans quel guêpier était-elle aller se fourrer...
Il posa une nouvelle question, et celle ci ne semblait avoir aucun rapport avec le reste. Elle fronça les sourcils, interdite.


"Inquiète? Non... J'ai juste..."

Elle compris bien vite que la réponse a cette question ne l'intéressait pas le moins du monde alors qu'il la coupait. Elle referma la bouche, et croisa les bras sous sa poitrine, attendant patiemment qu'il daigne terminé. A la vue de la tournure que prenait les évènements, elle compris bien vite que ses mots avaient été mal interpréter. C'était bien fait pour elle, cela lui apprendra a jouer la maligne.
La jeune femme compris qu'elle ne se sortirait pas de cette situation a grand renfort d'ironie et d'air effronté. Elle pris rapidement une attitude moins assurer, montrant clairement qu'elle ne comptait pas faire de difficulté.


"Je crois qu'il y a eut un petit malentendu... Une intention... Un but, un dessein... Je serait surement revenu..."

Sa voix c'était faite de plus en plus basse, pour finir presque inaudible.

"En faite, ça n'as aucune importance et ne vous intéresse surement pas..."

Elle cessa donc de tenter de se justifier. Elle était en tord, et étrangère de plus, elle ne pouvais espérer la moindre compassion, même pour son joli minois. alors a quoi bon... Il l'exhortait maintenant de payer... 50 LUCES?!
Elle le regarda, les yeux exorbité. Elle ne savait pas s'il plaisantait ou non, mais au vut de son air, elle en doutait.


"50 Luces?! Vous vous foutez de moi? Pour une orange qui en vaux 2 ?! A ce prix la, j'aurait au moins dut en piquer 6, et les engloutir en prime!"

Devant le regard froid, elle se ravisa. A ce prix la, il valait mieux se taire, avant qu'il lui demande en plus le double pour outrage...
Il semblait pas avoir envi de faire le trajet pour convertir ses Zens, au moins, sur ce point ils étaient d'accord, elle avait pensée pareil quelques minutes auparavant qui l'avait mener vers son forfait.
Mais quand elle vu son regard se poser sur ses biens, sa résolution de se taire disparut. Et ce sourire parfaitement amical qu'il lui offrait alors qu'il tentait de ravir ses biens le rendait exécrable.

Elle tira son cheval un peu plus vers elle, et redescendit le paquetage de son dos sur son épaule. S'ils embarquaient de force le cheval, elle ne perdrait tout de même pas tout. Cependant, ils n'en avaient pas le droit, surtout dans la mesure ou elle avait de quoi payer dans sa bourse. Dans le cas contraire, ils auraient été dans leur droit, mais ce n'était pas le cas.


"N'y pensez même pas. Prenez ce qu'il vous faut dans ma bourse, j'ai personnellement tout mon temps pour vous voir rechigner a m'accorder le votre. Et c'est après tout votre travail, même si vous ne semblez pas apprécié l'idée. Mon cheval vaux bien plus qu'une simple orange, et me le prendre ne serait pas rendre justice a ce pauvre marchand, qui ne verrait jamais la couleur d'un dédommagement, je me trompe? Alors ne croyez pas que je vais vous l'offrir. Je préfèrerait encore passé la nuit en prison, au moins j'y serait logée et nourrit, ce qui n'est pour le moment pas le cas."

Elle inspira avant de souffler longuement, son visage n'exprimait plus l'insouciance des débuts. Elle était manifestement fâchée de la tournure des choses.

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Dim 30 Mai - 19:53

Brave fit un signe discrètement...
Il prit un air grave en regardant la femme, elle l'accusait d'arnaquer ?! Il fut particulièrement touché par cette remarque, le traiter de brigand, alors qu'elle venait de voler ? La petite était vraiment naïve. À Jérusal, insulter un officier supérieur de la garde personnelle du roi est bien plus grave que voler une orange. Et comme le dit un proverbe ancien, si ce que tu as à dire ne vaut pas mieux que le silence, alors tais toi, la femme aurait mieux fait d'écouter ce dictons...

"Pensez vous être en mesure de négocier ? Vous venez de voler, et qui vole un oeuf, vole un boeuf. Nous ne voulons absolument pas que vous recommenciez ! Cette peine est à titre préventif, ainsi la prochaine fois que vous avez faim, vous négocierez !"

Se calmant, pour ne pas paraître trop touché par les remarques désobligeantes de la jeune intrépide, il ravala sa salive.

"Savez-vous que je devrez vous faire marquer au fer, pour : tentative de corruption, outrage à officier supérieur, tentative d'évasion, et résistance à un agent de l'ordre durant ses fonctions ? Et encore cette peine est bien optimiste !"

Il se rappela que la cavalière n'était pas de la région.

"En pénétrant dans le royaume de Jerusal, vous êtes censé avoir pris connaissance des lois, nul n'est censé ignorer la loi ! Alors, je veux bien que vous ne connaissiez pas bien nos lois, mais n'aggravez pas votre cas s'il vous plaît. Je ne désire pas vous voir pendu pour que cela serve d'exemple, ou par simple vengeance."

Brave vit ses gardes arriver plastrons équipés et hallebardes pointées vers la criminelle. La foule avait déjà désertée les lieux, personne ne désirait de problème avec la garde personnelle du roi. Ainsi, la pauvre femme se retrouva entourée par une vingtaine de gardes, armes sorties et pointées vers elle, comme s'il s'agissait d'une grande criminelle.

"Messieurs ! Emmenez cette dame dans une de nos geôles, elle y restera jusqu'à ce qu'elle puisse payer son amende 45 Luces !"

Il regarda la femme avec un peu de compassion. Puis lui adressa la parole.

"Faites attention à vous la prochaine fois, il y a bien pire que moi !"

Puis il suivit ses gardes qui emmener la jeune femme avec brutalité et bestialité.

"N'abusez pas de vos pouvoirs soldats !"

S'écria le chef de la section, voyant que leurs actions pouvaient permettre à la fille de porter plainte.

******************************

Veni, vidi, vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Dim 30 Mai - 22:00

Le signe avait été discret, mais le mouvement de ses compagnons moins. Elle venait de s'attiré de nouveau ennuis. Elle se demanda un instant si cet homme n'avait tout simplement pas une furieuse envi de la voir pourrir dans le fond de leur cachot. Ou alors, la communication passait tout simplement mal entre eux, et le fait qu'il l'ai prise la main dans le sac y était certainement pour beaucoup.

Négocier? Elle ne négociait pas, vraiment pas. Et quoi qu'il dise, elle ne lui offrirait pas sa monture, alors que sa bourse était plein, juste sous le prétexte qu'il avait la flemme de les faire convertir. L'homme sembla reprendre son calme, et un léger sourire naquit sur le visage de la jeune effronté. Il ne semblait pas vouloir se montrer hors de lui face a ses recrues. C'était sage décision, et dans un tout autre contexte, elle l'aurait salué, mais cette fois ci, elle était face, et pas avec...

Mais ce qui s'en suivit fut de trop. Tentative de corruption? D'évasion? Pour qui la prenait il? Et lui faire part des lois? La prenait il pour une illustre analphabète? La jeune femme sortie de ses gonds, et se montra d'attitude menaçante, le pointant du doigt juste au niveau du visage, sans pour autant sortir ses armes.


"Vous vous foutez de moi?! Ai-je l'air si bête que vous me prenez pour une idiote?! Vos lois sont comme partout ailleurs, et je reconnait parfaitement le délit qu'on m'incombe. Mais ne tentez pas de m'intimidé en m'imputant des fautes qui ne sont pas les miennes. Si je m'était montrer outrageuse, croyez moi, vous m'étrangleriez déjà, et si j'avais voulut m'échapper, tentative que je ne doute pas que vous auriez fait avorter, j'aurais au moins la satisfaction de voir votre sourire narquois taché de sang, et pas seulement du miens croyez moi.
Maintenant si vous voulez essayer de me toucher je vous attend, mais vous êtes prévenu. Je ne suis pas une de ces jouvencelles que vous pouvez impressionné de quelques menaces."


Les hommes de sa garde avait finit par l'encercler, elle et son cheval, pointe vers elle. Elle se redressa, et son visage se ferma a toute émotion. Laissez exploser sa rage ne servirait a rien, plus maintenant en tout cas, et finir embrocher n'était pas une de ses perspectives d'avenir.

Il avait encore l'amabilité de la désigné comme une dame, alors qu'il demandait a ce qu'on l'accompagne dans son nouveau refuge. Elle le fixa sans mot dire. Et secoua légèrement la tête négativement, lorsqu'elle aperçut un semblant de pitié. La compassion de son bourreau était un paradoxe, une contradiction pure et simple.


"J'en prend bonne note."

Les hommes se saisirent rapidement d'elle, et sans douceur aucune manquant même de faire tombé son paquetage de son épaule. Elle se défit avec force, alors que celui la même qui les avait envoyer sur elle les mettaient en garde contre leur propre comportement.

"Trop aimable."

Alors qu'une nouvelle main se posait sur elle, elle se rabroua a nouveau, et son genou vint valser avec les jumelles de celui qui l'avait attraper un peu trop fort. Hors d'état de nuire, le pauvre garçon qui n'avait pourtant eut aucun geste déplacé s'était laissé tombé au sol, protégeant de ses mains ses bijoux meurtries.

"Sale garce!"

La jeune femme reçut alors plusieurs coup amplement mérité, et une main gantelé dans son visage eut raison de sa combattivité.

Quand elle se réveilla, son premier contact avec la réalité fut la douleur sur son visage légèrement tuméfié; puis vint l'humidité et la fraicheur du lieu, et enfin, sa puanteur.
Elle mis plusieurs minutes a se redresser et observer les lieux, alors que quelques bribes de conversation parvenait a ses oreilles.
Son paquetage était posé sur un coffre, de l'autre coté de la grille, avec tout ses effets. Et sa monture? introuvable. Certainement a l'extérieur.

Elle tata légèrement ses blessures, avant de s'inspecter. On lui avait également ôter ses couteaux, et l'horreur la gagna a l'idée qu'on ai put la fouillé elle ou ses affaires. Mais son châtiment était surement mérité. C'était certain, on ne l'y reprendrait plus.

Alors qu'elle reprenait enfin pied avec la réalité, elle put voir quelques ombres s'approcher de sa cellule. Elle tituba légèrement, avant de se soutenir au barreau de sa cage.

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Mer 2 Juin - 16:22

Ses hommes avaient tabassé la voleuse après qu'elle eut tenté de se défendre, elle avait été sacrement amochée par ces tentatives veines et désespérées. Comme ils l'avaient assommée, les gardes avaient du porter la jeune femme ; Brave s'était personnellement occupé de son destrier. Il l'avait amené dans des écuries proches de la prison, toutefois, il n'en couvrirait pas les frais. Et oui, à Jerusal, quand on est coupable, on doit assumer ses actes, et payer sa nourriture, les locaux et tout autre service font partis des choses à payer aussi...

Alors qu'on l'avait jetée dans une cellule vide, Dieudonné arriva dans la prison sur son cheval. Son lieutenant lui expliqua la situation, la fille n'était toujours pas levée, mais ils ne pouvaient pas la garder. Le roi ne voudrait pas qu'à cause d'une sale gamine, on déclenche une guerre. En effet, les soldats avaient retrouver l'insigne des Silpheeds sur cette dernière. Une espionne donc ? Ils n'en n'était pas du tout certain, sa carte était effectivement minable, elle avait l'air d'une étrangère, n'importe qui la repérait facilement. Son arsenal se limitait à pas grand chose, pas de poison, pas d'arbalète, pas d'habit sombre. Ce n'était vraiment pas une espionne, ou alors, la plus médiocre qu'ils n'avaient jamais vu.

Mais alors, venait une question, pourquoi une silpheed viendrait s'aventurer ici ?

Brave ne voulant pas attendre se dirigea vers la cellule où était détenue l'étrangère.
Il donna un léger coup sur les barreaux, puis remarqua qu'elle s'était réveillée. Il la fixa donc longuement, elle ne portait qu'une simple robe, on lui avait ôté sa tenue de combat, et toutes ses armes. Sa bourse reposait devant ses habits mis en vrac sur une table.

"Maintenant, tu vas m'expliquer la raison de ton voyage !"

Sans lui laisser le temps de répondre, il enchaîna avec violence pour montrer qu'il n'était pas là en tant qu'ami :

"Et surtout évite moi tout le baratin, tu n'es pas en mesure de nous mentir. Je sais pas si beaucoup de personnes s'inquièteront de ta disparition, parce que pour nous, ça serait très simple de faire croire que tu aies réussi à t'enfuir. Puis que tu te sois faite dévoré par un loup dans les bois. Ce n'est pas rare."

Essayant d'embrouiller la suspecte, il reprit avec vitesse :

"Si cette histoire n'était qu'une mise en scène pour qu'on te mène à notre chef, alors, c'est raté !"

******************************

Veni, vidi, vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Mer 2 Juin - 17:10

[En robe carrément? x) et bah, ces gardes ont le sens de l'humour x) Ça aurait été plus simple de la laissez en sous vêtement x)]

L'attente ne dura pas longtemps, et celui a qui elle devait ce petit séjour rafraichissant vint cogner aux barreaux. La jeune femme avait l'impression de se réveiller comme après une grosse cuite, et ce simple bruit raviva son mal de tête. Ses traits se crispèrent, mais ce simple mouvement de visage fut aussi douloureux que le mal de tête, ravivant la sensibilité de son arcade éclaté. Elle passa légèrement les doigts dessus, afin de sentir la profondeur de la blessure. C'était superficiel, et avec un peu de chance, elle ne garderait même pas de cicatrice.

Il la fixait, et elle le fixait a son tour. Il aurait l'honneur d'ouvrir le débat, car malgré son envi débordante de l'injurier, elle était capable de reconnaitre quand elle n'était pas en mesure de jouer la maligne. Il fallait parfois savoir se taire.

Et voila que l'homme beuglait de nouveau. Elle jeune femme ferma les yeux, les fronçant, avant de se laisser glissé le long des barreaux pour se retrouvé assise sur le sol. Elle n'essaya même pas de répondre, même si ce n'était pas coutume pour elle de se retrouver derrière les barreau; elle savait assez bien a quoi s'attendre. Les cris, comme sa position de faiblesse était idéal pour faire craquer quelqu'un.

Mentir, mentir... mais cela semblait être une obsession! Après tout, elle n'avait pas proférer le moindre mensonge depuis son arrivé. Les étrangers étaient ils si mal vu, que chacun d'entre eux mentaient forcement?... Leur chef? Cet homme était complètement parano.

La jeune femme ne daigna même pas se relever pour répondre. Avec ses muscles endoloris, elle était tout aussi bien par terre.


"Ho mais ne vous inquiétez pas, avec tout le bouquant que vous faites, il ne devrait pas tarder."

Une petite voix dans sa tête lui intimait de se taire, mais elle n'était pas encore assez puissante pour qu'elle s'y intéresse. Persévérance n'avait cependant pas la moindre envi de coopérer, pas pour le moment tout du moins.

"Vous devriez apprendre a vos hommes qu'on est souvent bien plus coopératif après une bonne chope plutôt qu'une bonne mandale."

Elle eut un léger sourire sur le visage, arrogant. Il lui en coutait, mais elle apprécierait tout particulièrement l'air énerver de son geôlier.

"En parlant de ça... J'espère qu'ils ont bien pris leur pied a cogner sur une femme puis a la déshabiller. Car si ces porcs ont le droit en Jerusal, il ne leur en sera pas donné l'occasion une deuxième fois."

La jeune femme ne voulais manifestement pas se résoudre a parler du sujet qu'on lui imposait. Elle s'éloigna légèrement des barreaux afin d'être hors de porter des coups, car malgré son arrogance, elle ne voulais pas de la baffe qu'elle sentait pourtant venir.
Elle finit d'ailleurs par se relever, comme si au fond d'elle, elle espérait que la voir, debout, et non atteinte, l'exaspèrerait un peu plus
.

"Et si on parlait un peu de vous plutôt? Vous êtes marier? Elle vous as quitt..."

* Ça suffit maintenant! Ferme la! Qu'est ce que tu cherche? A ce qu'on te cogne une fois de plus?! Ca ne te rendra pas plus forte.*

La jeune femme se tue instantanément, sans qu'on puisse connaitre la raison de ce silence soudain. Elle semblait a la fois troublé, et énerver.

*Laisse moi!*

*Pas tant que tu restera une gamine qui n'est pas capable de faire la part des choses.*

La voix de Lothryn avait résonné en elle, et lui avait finalement coupé toute envi de continuer ce petit jeu, de qui mettrait l'autre hors de lui en premier. Elle soupira. Reposant son air sombre sur celui avec lequel il faudrait bien qu'elle coopère, si elle comptait sortir un jour d'ici.

"Plutôt que de s'agresser comme on vient de le faire... On pourrais peut être commencer par des présentations. Je ne sais pas si vous serez plus enclin a me croire après cela, mais personnellement, j'aime bien savoir a qui j'ai affaire quand je suis a moitie nue derrière des barreaux. Un nom sur un visage... Ça rend la situation tout de suite plus intime vous ne trouvez pas?"

Sa dernière phrase était a nouveau emprunte d'ironie, mais sa demande n'en était pas moins sincère. Elle allait lui répondre, mais elle ne supportait pas qu'il le lui intime comme un ordre.

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Mer 2 Juin - 20:24

{Très court, mais j'avais pas trop d'inspi et je pouvais pas me permettre de jouer ton personnage ^^}

"Pauvre fille..."

Brave avait de la peine pour cette jeune intrépide, elle ne connaissait décidément pas le système. La fouille au corps faisait parti de tous les systèmes carcéraux, cette méthode e faisait pas de différence entres hommes et femmes, les brigands étaient tous au même niveau.

"Tu l'auras cherché... Je vous la laisse. Mathieu, tu peux faire ta partie du travail."

Il s'était détourné de la fille, et parlait avec d'autres personne, il lui avait laissé une dernière chance, mais elle avait refusé son bras tendu. Elle ne voulait pas parler, alors on la ferait parler.
Un colosse sortit de l'ombre, il tirait derrière lui une table à roulette, dessus, reposait des outils, ils pouvaient remplir de multiples fonctions, notamment faire mal.
On allait la soumettre à la Question.

Prenant des tenailles pour tenir le symbole de Jerusal, il plongea le métal dans un brasier. Puis il laissa le fer chauffer. Il partit encore une fois, un bruit d'écoulement, un bruit d'onde, un bruit de fleuve résonna, puis l'homme revint avec un sceau.

"On va te rafraîchir les idées ma jolie !"

Puis il lança l'eau glaciale sur la prisonnière qui poussa des légers hurlements, lorsque le liquide vint claquer sur sa douce peau immaculée. Sa candeur allait être rongée par de multiples châtiments physiques. Le bourreau recommença l'opération un bon nombre de fois, puis il retourna à son fer chaud. Le symbole de métal était rouge, on allait la marquer.

"Si tu as quelques choses à nous dire, mieux vaut tard, que jamais..."

Brave était intervenu plein de compassion, si elle refusait, il laisserait faire, mais ce genre de pratique le dégoûtaient assez.

******************************

Veni, vidi, vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Mer 2 Juin - 21:23

[Honnêtement, ça ne me gène pas que tu influe légèrement sur mon personnage tant que tu ne me prête pas de grande déclaration ou quoi x) surtout si tu voit qu'il est déjà en condition, genre la, elle allait parler x) ---> Et puis t'inquiète pas si c'est court, on peut pas tout le temps écrire des tonnes x), il y a des fois ou il n'y as pas grand chose a raconter x)]

Manifestement, l'homme ne souhaitait pas se présenter, du moins, c'est ce qu'elle put conclure de sa déclaration. Pauvre fille... Cela lui faisait l'effet d'une bonne gifle, et son égaux en prenait un certain coup. Pauvre fille, c'est tout ce qu'il avait trouver a dire, autant dire qu'il ne lui avait pas trouver grand intérêt, même pas suffisant pour dire autre chose.

Ses yeux s'écarquillèrent quand il fait appel a quelqu'un d'autre. Elle avait peut être manquer de jugeote sur ce coup, mais elle n'était pas sotte au point d'ignorer qu'il lui extirperait ses mots par n'importe quel moyen. Une vague de légère panique s'empara d'elle, et elle se rua sur les barreaux pour retenir l'attention de l'homme qui était a l'origine de ses souffrances, sans pourtant en avoir été l'auteur direct.


"Attendez! Mais ça va pas non?! Je vous parle; je suis prête a vous répondre et vous m'envoyez votre bou..."

Pendant qu'elle s'échinait a retenir celui qui lui éviterait peut être ces désagréments, l'homme dont la souffrance était le métier s'était rapprocher et avait préparer ses outils. ce fut un seau d'eau froide qui interrompit sa phrase a la faveur d'un grand cris étonné.

Elle ne bougea pas pour autant, les yeux fermer et la bouche ouverte, laissant l'eau s'écoulé sur son visage, avant de s'essuyer les yeux, mais une nouvelle vague vint la percuter. Elle referma cette fois ci la bouche, évitant ainsi de s'étouffé. Elle ne leur offrirait pas ses cris. Pas pour de l'eau juste un peu froide.


*Je te l'avais bien dit...*

Quand l'homme eut finit de l'arroser, Perseverance trembla légèrement et referma ses bras sur sa poitrine. Son vêtement était devenu partiellement transparent; mais ce n'était pas le plus désagréable. La fraicheur du lieu combiné a sa peau et ses vêtements mouiller lui glaçait le sang.

L'homme préparait son fer. Jamais elle ne se laisserait marquer. Et surtout pas du sceau de Jérusal. Elle n'était la propriété de personne, et ne se laisserait infliger ce qu'on inflige généralement aux bêtes pour montrer leur appartenance. Elle souffla légèrement, alors qu'elle tremblait, et une légère volute de fumé s'y forma, comme si la température entre l'air extérieur et son soufflé était largement différente.


*Ne fait pas ça.*

Celui dont elle ne connaissait toujours pas le nom s'était rapprocher, et Mathieu sembla attendre, grand bien lui fasse. Cette intervention lui aurait probablement sauver les doigts, si ce n'était la vie, car elle l'aurait probablement tuer. Il voulait encore la faire parler. Fait assez étonnant pour quelqu'un qui semblait tout faire pour la faire taire. Elle ferma les yeux un instant, avant de rouvrir la bouche, pour parler cette fois.

"Je suis prête a parler... mais seulement si vous êtes prêt a m'écouter... ce qui pour le moment ne m'as pas parut évident."

Elle s'essuya une nouvelle fois le visage. Ses cheveux blanc jusque la retenu par une pince s'étaient partiellement défait, collant a son visage.

"Pourrais-je au moins avoir de quoi me couvrir?"

Elle n'était pas sur qu'on accède a sa requête, cependant, la maltraitance n'était peut être pas le meilleur moyen de parvenir a une fin aussi diplomatique que possible. La jeune femme décroisa les bras puis leur tourna le dos, avant de tout simplement ôter la robe. Elle l'essora légèrement avant de la jeter en direction des barreaux. Maintenant qu'elle coopérait, elle était pratiquement sur qu'on accepte de lui donner au moins de quoi ne pas mourir d'une pneumonie, et sinon, elle serait de toute façon moins gêner sans la robe qu'avec; mouiller celle ci pesait étonnamment lourd.

Quand on lui donna une couverture, elle put enfin se retourner vers ses "hotes".


"Je savais que les relations entre nos deux contrées étaient tendus, mais pas a ce point. Ai-je vraiment l'air de quelqu'un qui chercherait a nuire?"

L'eau froide avait nettoyer le sang sur son visage, mais celui ci avait partiellement coulé sur la robe dont on l'avait affubler, la tachant probablement de manière irrévocable.

"Je ne suis pas ici en ma qualité de Silpheed. Et votre roi ou qui que ce soit, n'as rien a craindre de moi. Appart peut être les vendeurs d'oranges."

La dernière phrase avait été ajouté bien plus discrètement que le reste, et un demi sourire était apparut sur son visage. De l'auto dérision. Son visage perdu cependant son sourire lorsqu'elle observa ses tortionnaires.

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Jeu 3 Juin - 18:14

Brave se dit que cet interrogatoire était bien trop facile, la fille devait cacher quelques choses, la meilleure façon de savoir était de la libérer, puis de la suivre. Toutefois, Le prophète ne voulait pas prendre un tel risque, il commença donc l'interrogatoire.

Il ouvrit la porte aux barreaux d'acier renforcés, la porte grinça comme si elle était restée fermée une éternité. Elle se ferma lourdement après le passage de la prisonnière. Brave la fit asseoir sur une chaise bancale, afin d'être en position de force, en déstabilisant la voleuse.

"Maintenant, c'est fini la rigolade. Tu vas arrêter avec ton humour bidon, ou je te fais enfermer pour outrage à officier supérieur !"

Brave se tenait debout et tournait autour de la chaise, de façon à ce que la fille ne puisse pas le regarder sans devoir tourner la tête en permanence. Quand il eut fini, il frappa du poing sur une table, un verre qui s'y tenait fit un bond pour s'éclater aux pieds de la chaise, qui n'arrêtait pas de pencher à chaque mouvement de la cavalière.

"Je veux ton nom, ton rang, ton âge, et aussi ton lieux de domicile."

Il avait parlé fermement et clairement, écoutant la réponse il acquiesça.

"Bien, je vois que tu as compris, JE pose les questions, TU réponds"

Il avait particulièrement insisté sur le "je" et le "tu", technique basique mais efficace pour troubler le suspect.

"Maintenant, tu vas me donner les raisons exactes de ton voyage à Jerusal, pas d'excuse idiote."

Brave pensait connaître la réponse, soit elle s'était faite exiler, soit elle s'était perdue. Au vu de son matériel, il n'y avait pas beaucoup de solutions, il ne laissa donc pas de temps pour répondre à cette question, qui avait pour seul but de troubler la personne interrogée.

"On a trouvé une solution pour payer ton vol, tes armes ainsi que quelques pièces ton été perquisitionnées afin de payer ta sortie de prison, tu vas encore y passer une nuit, et on te laissera sortir, toutefois, tu seras fichée dans nos dossier à partir de ce jour, donc qu'on ne t'y reprennes plus jamais !"

Brave avait respecté à merveille la manoeuvre dite de "dissuasion" qui consistait à ne pas punir gravement la personne, en lui faisant croire que cette fois ci, elle passait à côté de la peine, mais que la prochaine fois, elle serait puni doublement.

******************************

Veni, vidi, vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Jeu 3 Juin - 20:35

Quand on parle pas, on se fait taper dessus, et quand on parle trop... Aussi. Quoi qu'elle dise, ou ne dise pas, il trouverait un moyen de la faire passé pour une menteuse. Il était très fort pour cela. Elle était certaine que la plupart des gens devaient vite avouer ce qu'il voulais, le faux comme le vrai, ne serait-ce que pour que cela cesse. Pas très morale comme tactique...

Il l'avait trainer de force dans une autre salle, laissant derrière eux la puanteur des geôles. C'était déjà un soulagement, mais il fut de courte durée alors que lorsqu'il l'assit sans douceur, elle s'aperçut que la chaise penchait. Cela accapara l'espace d'un instant toute son attention. C'était inconfortable, et le moindre de ses mouvements la faisait vaciller.

Quand il repris son discours, elle releva la tête, et le fixa. Plus d'humour? Mais ou en avait il vu? La bonne douche froide lui avait ôter toute envi de faire de l'humour.


"Effectivement, ce serait bien d'arrêter de jouer, car je ne trouve pas cela drôle du tout."

Etre traité comme un bandit de grand chemin commençait a lui taper sur le système; et elle était presser d'en finir. Il se mit a tourner autour d'elle, chose pour le moins exaspérante. Elle finit par posé un coude sur l'accoudoir de la chaise, quitte a la faire penché de nouveau et y plaça sa tête fermant les yeux. Cela lui éviterait d'attraper le tournis; mais les yeux clos, elle ne put anticipé le mouvement d'humeur du capitaine, et sursauta quand le verre présent sur la table devant elle, vint éclater a ses pieds.

Question concise s'il en est... et quoi d'autre? Ses mensurations peut être? Ne trouvais il pas son interrogatoire un tout petit peu invasif? Pour une orange? Elle répondit néanmoins, dans l'espoir de faire cesser au plus vite cette mascarade.


"Perseverance Ethearon, Silpheed, mais ça vous le savez déjà. J'ai environs une vingtaine d'année, et je vit en Fan, ou cela ne vous regarde pas."

Il semblait manifestement content. Et ajouta par la suite, leur rôle respectif en bon gardien. Elle leva les yeux au ciel; gardant pour elle une remarque cinglante, qui lui ferait comprendre que si elle répondais, c'était qu'elle le voulais bien.

Il lui demanda alors la raison précise de son voyage, on y venait enfin; mais lorsqu'elle ouvrit la bouche pour lui répondre, il l'interrompit encore. Il commenca alors a décrire ce qui avait été pris, ce qui allait se passé, mais elle ne le laissa pas terminer.


"Mais vous allez la fermer a un moment?! Vous me posez des questions auquel je n'ai même pas le loisir de répondre. Alors maintenant ça suffit; si vous ne voulez pas avoir plus de problème que moi sur les bras, il serait peut être temps de me considérer avec l'égare du a mon rang."

Elle se dressa, malgré sa taille peu imposante, elle entendait bien montrer qu'elle n'était pas prête a se laissez traiter n'importe comment.

"Mes armes ont intérêt a réintégrer leur fourreau rapidement. J'ai bien assez de Zen pour payer la somme que je vous doit, et je ne tolèrerait pas que vous ayez pris cet initiative sans mon accord. J'ai voler une orange Monsieur. Je n'ai assassiné personne et il est encore dans mon droit de décider comment je paye mes amandes."

Dresser, elle n'avait cependant pas bougé dans la pièce. Elle ne lui laisserait pas l'occasion de faire passé ça pour une tentative d'évasion. Elle ne le laissa pas non plus répliquer. La situation avait été hors de son contrôle pendant trop longtemps.

"Vous n'ignorez pas que Jérusal englobe la plus grande forêt de ce continent, et de fait les arbres les plus robuste. Vous trouverez dans le tapis, sous la selle de mon cheval, une note. La facturation du bois partiellement tailler que je suis venue acheter dans les environs afin de réparer l'un de mes arcs; bois et arc dit que vous trouverez dans le grand sac de toile que je portait a mon arrivé ici, si tenté que vous n'ayez pas décidé de le revendre, au quel cas vous feriez mieux de demander a ce qu'on les récupèrent vite. Si vous avez dans l'idée de me demander pourquoi une telle note est si astucieusement dissimulé si je n'ai rien a cacher, je vous répond que c'est l'endroit le plus sur pour éviter qu'elle ne tombe en route."

Elle le fixait, un air froid sur le visage. Elle s'était montré jusque la coopérative, et gentille bien qu'un peu ironique; mais c'était terminer. Elle ne se laisserait pas malmener pour son bon plaisir.

"Cet interrogatoire est maintenant terminer. Et si vous le voulez bien, j'aimerais récupérer ce qui m'appartient, et vous payez ce que je vous doit, comme je l'entend."

Elle ne se laisserait pas désarçonné. Par avec si peu. Et surtout pas, alors qu'elle disait la vérité. Elle le mettait au défit de chercher une once de malhonnêteté dans ses dires. Il n'en trouverait pas.

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Jeu 3 Juin - 22:13

"Assis !"

Brave avait lancé ces mots avec puissance et intensité tout en appuyant sur les épaules de la femme. Dans sa position de faiblesse, elle se croyait encore en mesure de négocier ? Et bien elle saura la prochaine fois que ce n'est pas une bonne solution.

"Très bien, j'accepte votre proposition, partez, et ne revenez pas."

Il avait parlé sur un ton calme, presque amical. Toutefois, ce fut un paradoxe car il la souleva par les aisselles avec force, elle se retrouvé sur pied en deux temps trois mouvements. Voyant qu'elle restait sur place, Brave lui expliqua.

"Votre destrier vous attend avec vos affaires à l'écurie. Suivant la caution de sortie de prison, remboursement du vol, payement de l'homme qui s'est occupé de votre cheval et du payement de l'amende, vous nous devez maintenant 75 Luces."

Il s'arrêta et la regarda méchamment, elle lui avait tenu tête, elle avait perdu, la prochaine fois, elle se tairait, râlerait moins, mais son amende serait en conséquent presque inexistante. La lui apprendra à trop vouloir parler, pour ne rien dire.

"Si vous ne pouvez pas les payer, alors vous devrez travailler deux mois pour les biens et travaux publiques."

Puis il fit signe à un garde de l'emmener aux écuries, le garde lui expliqua gentiment, que étant donné qu'elle ne possédait pas le droit de port d'armes dangereuses . Elles lui étaient confisquées, l'arc restait en sa position, car considéré comme arme de chasse. Toutefois, elleune amende supplémentaire pour cette infraction à la loi, lui sera donnée. De loin, Dieudonné regardait la scène, il avait demandé à une dizaine de gardes de surveiller la femme, tant qu'elle n'aurait pas payé, il ne voulait surtout pas qu'elle s'enfuit.

Il avait déjà sortit son épée. Il le savait, il venait de se faire une ennemie, et une de taille.

******************************

Veni, vidi, vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perseverance Ethearon
Silpheed - Vanes
avatar

Messages : 132

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Lothryn
But: Protéger les siens

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Ven 4 Juin - 9:54

[Mais il est méchant x) Je suis sur qu'il aurait fait pareil si elle était rester assise bien gentiment ^^ Avoue que c'est quand même paradoxale, il lui reproche de trop parler, après avoir tout fait pour lui extirper ses mots x)]

Il hurlait, il semblait avoir une aptitude naturelle a produire des sons désagréable a l'oreille, et même s'il pouvais la contraindre par la force a se rassoir, il ne pourrait plus dompter son caractère. Il avait fait plusieurs erreur qui lui avait définitivement clos cette possibilité. Celle de la traité comme une mois que rien, doublé d'un rebut de la société en avait une. Elle pouvais accepter d'être réprimandé pour ses crimes et n'avais d'ailleurs jamais contester d'avoir voler cette orange, mais être traiter ainsi, comme une criminel pour un délit mineur, allant même jusqu'au prémices de la torture pour lui extorquer des choses qu'elle ne demandait qu'a dire pour peu qu'on l'écoute, c'était quelque chose qu'elle n'acceptait pas. Quelque chose qui lui semblait profondément injuste.

Quand il lui affirma qu'elle pouvais partir, mais ne devait pas revenir, elle haussa un sourcil sans pour autant se permettre une remarque. mais elle le pensais clairement. Elle reviendrait si elle voulais, et ce n'était certainement pas lui qui l'en empêcherait. Il l'attrapa et la souleva, elle tenta de se défaire, mais ne put que donner un coup violent du bras, alors qu'il l'avait déjà reposé au sol. Son air était sombre. Il n'avait pas gagner une amie, non, loin de la.

Elle ne bougea d'abord pas, attendant sagement qu'il lui rende ce qui lui appartenait, ou au moins lui dise comment le récupérer; ce qu'il fit rapidement. 75 Luces. Elle sourit légèrement, mais ce sourire était amer. Aucun scrupule a se payer la tête des étrangers, manifestement. Faire gonfler ainsi la note n'était certainement pas très règlementaire, et très pertinemment, elle pensais que c'était surtout a la tête du client, tenir tête a cet homme bouffit de suffisance n'aura donc pas été pour plaire. Elle n'émit cependant aucune remarque, trop heureuse de pouvoir quitter ce lieu, et cette compagnie douteuse qu'elle commençait a ne plus supporter.
Elle ne pensais pourtant pas au premier abord que cela aurait put se finir si mal. Elle l'avait d'ailleurs trouvé plutôt sympathique dans sa manière de lui faire remarquer son vol, dommage qu'il ne le soit pas rester.

Il lui lança un regard mauvais et elle le soutint. Une esquisse de sourire apparut même a son visage, mais celle ci resta suffisamment discrète pour qu'elle n'en pâtisse pas. Il rajouta pour la forme que si elle ne pouvais payer, des travaux d'intérêt généraux lui seraient attribuer.


"C'est cela... oui. Si je ne peut pas payer, je m'en retournerait chez moi pour récupérer ce dont j'ai besoin. Je m'acquitte toujours de mes dettes, soyez en sur. Mais je ne passerait pas deux mois ici pour vous faire plaisir."

Elle le salua d'un mouvement de tête alors qu'un garde l'entrainait a l'extérieur. Quand il lui appris que ses armes étaient confisqué, elle ne fut qu'a moitié étonné. Cet homme lui nuirait autant qu'il pourrait. Elle se tourna vers le garde qui l'avais conduite prêt de ses affaires.

"C'est quoi ces salades? Depuis quand faut il un permit pour porter des dagues? Quand bien même il en faudrait un, ma qualité de Silpheed m'y autorise. Et si vous avez des scrupules vous n'avez cas vous dire que ce sont des dagues de dépeçage. Dans un cas comme dans l'autre, je tient a récupérer mes effets, et il n'y a pas de raison que je paye pour cela. Croyez vous peut être que lorsqu'un soldat ou une haute autorité de Jerusal se déplace sur d'autre terre, on le prive de ses attributs? Je crois moi que ceci est de la rétention abusive. Mais peut être devrait-je faire par de cela aux miens?"

Son ton était assurer, et elle n'était pas rester immobile pendant se temps, revêtant sa tenue principale, trop heureuse de pouvoir a nouveau soustraire sa clef aux regards, et bien plus a l'aise dans le cuire quand dans la tenue dont on l'avait affubler.
L'homme hésita, un instant, son aplomb était déstabilisant, et ses dires pas tout a fait faux. Elle finit par prendre ses deux dagues et le ceinturon de cuire qui en retenait une dans les bras de l'homme. Celui tenta de protester, mais sa voix se tue bien vite, alors qu'elle n'y prêta pas même une pointe d'attention. Elle serra la sangle a sa ceinture, et glissa l'autre lame dans sa botte.


"Qui est cet homme, votre chef?"

Elle avait relevé la tête vers lui, il observa d'un oeil son chef avant de reporter son attention sur elle. Il ne savait manifestement pas trop comment se comporter, et sa jeunesse ne l'aidait pas. Il ne trouva pas quel raison l'homme aurait de caché son identité.

"Sir Dieudonné est notre plus fervent Prophète. C'est un homme juste et respecter, vous feriez d'ailleurs bien d'en faite autant."

La jeune femme acquiesça d'un mouvement de tête. Seigneur Dieudonné... elle répéta ce nom plusieurs fois dans sa tête, nom bizarre s'il en est pour une Fanélienne.

"Je tacherait d'y pensé. Voyons si vous le voulez bien la question de mon amende."

La jeune femme avait finit harnacher son cheval, et y avait replacer ses biens, son paquet d'arc solidement attacher a l'arrière de sa selle. Elle retrouva sa bourse parmi ses affaires et vérifia si on ne l'avait pas alléger pendant son absence. Manifestement non, Dieudonné le juste devait le inspirer suffisamment de crainte pour qu'ils n'osent pas.

Perseverance la vida sur la petite table, et les pièces entonnaient la douce mélodie du métal qui se percute. La jeune femme fit les comptes avec l'homme, et après avoir laissez de quoi régler l'amende, ainsi que le taux de change, il ne restait plus grand chose pour régler quoi que ce soit d'autre, comme un logis, ou de quoi manger. Si la douche froide qu'on lui avait imposé avait été plus que désagréable, elle avait au moins eut le mérite de la désaltérer.

La jeune femme monta enfin en selle. L'attitude de Brave ne lui avait pas échappé, il craignait qu'elle se sauve. mais non, elle avait payer. Ce qu'elle aurait fait sans toute ses tortures qu'il avait certainement pris un plaisir infini a lui infligé, du moins c'était ce qu'elle pensait.
D'une pression de ses talons, elle mena son cheval devant cet homme. Elle était en hauteur, et pour une fois, c'était elle qui pouvais le regarder de haut, et jouir d'une position de puissance.


"J'ai voler une orange, et n'ai jamais nier les fait. Vous n'aviez pas besoin d'en arriver la pour obtenir de moi vos luces tant convoité. Mais ne vous inquiétez pas. Je saurais me souvenir de la manière dont Jérusal traite ses invités, a grand coup d'intimidation et de torture. Et je ne vous souhaite pas de tomber sur moi si vous devez un jour vous rendre à Fan. Je saurais vous rendre la pareil et jouir de ma toute puissance comme vous l'avez si magnifiquement fait. Je vous souhaite une agréable journée, et que votre Dieu me donne la grace de ne jamais vous revoir."

Une nouvelle pression des talons, le cheval pris doucement la direction de la sortie du lieu clos ou elle avait été maintenue en détention. Elle pourrait rapidement quitter la ville, et elle n'attendait que cela. Elle s'arrêterait certainement demander son chemin a un passant; mais plus elle serait loin, et mieux elle se sentirait.


[Bon on fait quoi? Honnêtement j'ai aucune envi de me battre avec toi x) Je me tire? Ou bien on cherche des rebondissement du genre, qu'on ai par la force des choses a mettre nos animosités de coté? ^^]

******************************

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe : il n'y a que le monde qui reste, il n'y a que le temps qui dure.

#66ccee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brave Dieudonné
Prophete
avatar

Messages : 70

Caractéristiques
Power Level:
7/15  (7/15)
Nom de la Clef: Vipera
But: Revenir au règne du Dieu suprême

MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   Ven 4 Juin - 17:00

Brave connaissait d'avance ce qui allait se passer... Il eut un sourire amère puis se retourna pour parler à un homme encapuchonné :

"Êtes-vous sûr que j'ai été juste ? Je viens de me faire une ennemie inutilement, j'aurais préféré la voir avec moi, que contre moi."

Il soupira et reprit :

"Après tout, elle n'avez rien fait de ma..."

Il fut coupé par l'homme très discret :

"Tu n'as fait que ton devoir, "mieux vaut prévenir que guérir" dit le code, tu l'as punie, mais au delà de ça, tu as sauvé son âme pécheresse, elle ne recommencera plus..."

L'homme parlait avec un calme effroyable, ses paroles étaient grave et strict mais son ton était doux, on aurait dit que de la soi venait caresser un agneau.
Brave soupira de nouveau...

*J'espère qu'elle trouvera mon mot...*

En effet, dans ce petit mot que brave avait secrètement glissé dans ses dagues, Brave expliquait sa situation. Un homme de main du roi faisait un tour chez les prophètes pour voir s'ils remplissaient bien leur fonction, et surtout pour voir s'ils étaient utile. Brave avait du se montrer aussi sévère que possible, pour ne pas être qualifié de traître, ou de trahir le serment de fidélité à la loi.
En temps normal, il aurait fait remboursé l'orange lui même, et aurait laissé cette étrangère en paix, car il savait que ce n'était point une voleuse...

******************************

Veni, vidi, vici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'acte fait foi (Brave tout d'abord)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'acte fait foi (Brave tout d'abord)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Panda EAU, quel second élément ?
» Cérémonie d'Ouverture de la Place des Evergètes
» J'ai une histoire .... moi ça m'a fait rire en tout cas^^
» « tout fait quelconque de l'homme (...) »
» Tekilah...Pandawater plus tout frais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midgard :: Midgard - Jerusal :: Autres Villes et Villages-
Sauter vers: